Projet éducatif et pédagogique

 

 

Notre projet éducatif

 

Le projet éducatif définit les valeurs éducatives des assistantes maternelles de la MAM. Il décrit la prise en compte des besoins psychologiques et physiologiques des enfants dans l’organisation de la vie collective et lors de la pratique des diverses activités.
Il permet d’établir une relation constructive avec les parents, basé sur le respect mutuel, l’écoute, la responsabilisation et la participation.

Dans la MAM des petits Arcisiens, accueillir votre enfant c’est l’accompagner dans ses découvertes et ses apprentissages et s’assurer de son bien-être au fil des jours.

Pour accompagner au mieux votre enfant, nous mettons un point d’honneur à respecter les principes majeurs suivants:

Offrir un cadre accueillant, rassurant, structuré et un environnement adapté à votre enfant

Respecter votre enfant dans son individualité

Favoriser l’estime  et la confiance en soi en encourageant l’autonomie de votre enfant

Favoriser la socialisation de l‘enfant

Écouter et verbaliser

 

 

Notre projet pédagogique

 

Afin d’approfondir notre projet, par un véritable travail de réflexion en équipe, notre projet pédagogique précise concrètement le projet éducatif. Il permet de donner du sens aux activités proposées et aux actes de la vie quotidienne au sein de la MAM des petits Arcisiens pour mettre en pratique nos principes majeurs cités ci-dessus.

Notre attitude éducative se base sur l’observation, la compréhension, le respect de chaque enfant, selon ses possibilités, ses désirs et ses besoins tout en les adaptant à la collectivité. L’assistante maternelle est toujours présente en offrant l’espace, le matériel, la sécurité physique et affective, ce qui permet à l’enfant de vivre pleinement ses expériences.

Comme pour le projet éducatif, nous avons abordé plusieurs points essentiels:

 

  1. Adaptation et séparation
  2. Éveil et Activité
  3. Autonomie
  4. Socialisation
  5. Le repas
  6. Le sommeil
  7. Soins et acquisition de la propreté
  8. La place des parents
  9. Une journée à la MAM
  10. Conclusion

 

1.L’adaptation

 

L’accueil à la MAM est un changement pour l’enfant et sa famille, il peut être plus ou moins bien vécu par l’enfant et ses parents. Cette période d’adaptation est une première étape très importante, c’est l’instant où les premiers contacts sont établis entre les parents, l’enfant, et l’assistante maternelle.

C’est un ensemble de moments particuliers où enfants et parents apprennent à se séparer et à trouver de nouveaux repères.

Pendant ces premiers moments de découverte, les deux assistantes maternelles se présenteront à vous et à votre enfant, mais seule votre assistante maternelle vous accueillera et prendra en charge votre enfant, de manière à faire connaissance et en apprendre le plus possible sur vos attentes et sur les besoins de votre enfant, ce qui permet d’établir une confiance mutuelle.

L’adaptation se déroulera sur un minimum d’une semaine.

 

1er jour : L’enfant vient avec ses parents 1 heure ou deux pour faire connaissance avec son assistante maternelle et avec les lieux, moment pendant  lequel le contrat est expliqué et signé entre les parents et l’assistante maternelle.

 

2ème jour : l’enfant vient avec ses parents qui resteront  un moment avec lui, moment pendant lequel l’assistante maternelle prend connaissance des habitudes de l’enfant, ensuite les parents  s’absentent pendant environ une demi-heure.

 

3ème jour : l’enfant vient avec ses parents au moment d’un biberon ou d’un repas qu’il prend avec l’assistante maternelle en présence de ses parents.

 

4ème jour : l’enfant prend un biberon ou un repas sans la présence de ses parents.

 

5ème jour : petite journée pour l’enfant, du milieu de matinée jusqu’au goûter.

 

Si les parents en ont la possibilité, l’idéal serait que la deuxième semaine se fasse en petite journée.

Progressivement l’autre assistante maternelle partagera des moments de jeux, de lecture avec l’enfant lorsqu’il se sentira prêt.

 

La séparation

Dire au revoir chaque matin à son père et à sa mère ou à une autre personne, se vit comme un moment bien particulier. Il est essentiel pour nous d’accompagner ces instants.

Lorsque l’enfant se sépare de son parent, il retrouve un professionnel, et le soir, il quitte le professionnel pour retrouver son parent; peu à peu il intègre que chaque séparation implique des retrouvailles.

Un petit moment est toujours consacré, le matin, le soir, à des échanges sur la journée de l’enfant, ses progrès, son évolution, ses difficultés rencontrées, les petites anecdotes, afin de préserver une bonne continuité entre la MAM et la maison.

L’accueil du matin et du soir apparaissent comme étant les uniques situations de séparation

incontournables. Il existe cependant de minuscules séparations tout au long de la journée de l’enfant parfois banalisées, parfois ignorées.

Entre la fin d’une activité, les instants d’endormissement. L’enfant vit plusieurs séparations qui peuvent parfois le déstabiliser. Nous veillons à les repérer tout au long de la journée. En effet, l’enfant doit plusieurs fois se séparer dans son quotidien (lieu, objet, moment, personne), c’est un apprentissage qui fait grandir si l’enfant peut « quitter » sans vivre cet instant comme une rupture.

 

2 – Éveil et activités

 

Notre rôle : stimuler l’éveil de l’enfant. C’est à travers le jeu que l’enfant va conquérir le monde qui l’entoure et va apprendre à se connaître.

L’enfant aborde le monde par le jeu. Les temps de jeux permettent la découverte et l’expérimentation tout en étant source de plaisir. Des jeux adaptés aux âges des enfants seront proposés.

 

Les activités :

Les activités proposées ne sont pas des activités uniquement vouées à occuper l’enfant.

Elles poursuivent un objectif adapté à chaque période de développement qu’il s’agisse d’éveil sensoriel, d’éveil intellectuel, d’éveil de la motricité fine, d’éveil social, de motricité ou d’éveil de l’autonomie.

Le planning des activités : un thème est défini en fonction des saisons et des évènements du calendrier (Les saisons, Noël, mardi gras etc) puis nous réalisons avec les enfants des activités autour de ces thèmes.

 

 

Éveil sensoriel

Le toucher : favoriser la préhension en stimulant par des objets de textures différentes.

La vue : mettre à disposition des mobiles de couleurs et formes variées, des livres, des    marionnettes, observation de la nature etc. Jeux de formes et couleurs, d’encastrements.

L’ouïe : écoute de musique, jouets sonores, atelier d’éveil musical.

L’odorat : en leur faisant sentir les odeurs des aliments par exemple.

Le goût : éveiller le goût lors des différents repas et faire gouter les aliments.

Éveil intellectuel

Réalisé grâce aux divers jeux, afin de développer le langage et l’apprentissage de nouveaux mots ; grâce aux jeux d’encastrements pour développer la logique, grâce aux livres, imagiers. Des livres sont à la disposition des enfants.

Éveil de la motricité fine

Diverses activités répondant au besoin de manipuler et de créer favorisent cet apprentissage : peinture, gommettes, coloriage, pâte à modeler, pâte à sel…

Motricité : Des parcours de motricité sont mis en place pour que l’enfant développe la confiance en lui, l’équilibre. Nous laissons l’enfant faire à son rythme en étant à ses côtés pour qu’il se sente en sécurité.

L’éveil aux jeux symboliques : dinette, garage, voitures, poupées, marionnettes contribuent à l’éveil imaginaire de l’enfant qui imite et reproduit des situations vécues il s’identifie à l’adulte.

Éveil social, l’éveil aux politesses tient une place prépondérante dans cet éveil social. Nous invitons l’enfant à s’exprimer avec des formules de politesse (merci, s’il te plait etc)

Le respect de l’autre est également un critère important, aucune agressivité n’est tolérée (mordre, pincer, taper, arracher un jouet des mains) il sera expliqué à l’enfant que ses gestes sont interdits et douloureux.

Une part de jeux libres est prévue dans la journée, ce qui permet à l’enfant de développer son imaginaire et sa relation aux autres mais aussi son autonomie. L’ouverture au monde et le plaisir de la connaissance sont des éléments importants. Tout doit se faire dans un cadre de  plaisir et de goût et non dans l’idée d’une contrainte.

 

Dans la MAM il y a des espaces de jeux aménagés et sécurisés pour toutes ses activités (coin bébés sécurisé, coin doux, coussins tapis, coin lecture, cuisine, garage, parcours moteur etc…)

Il y a des sorties extérieurs prévues selon le temps (aires de jeux, médiathèque, relais assistante maternelle, promenade en forêt…)

L’adulte est là pour guider l’enfant et l’aider à respecter les consignes, en aucun cas on ne fait à sa place. Les réalisations lui appartenant sont accrochées sur les murs de la maison puis collées dans le cahier d’activités qui sera remis  lors du départ de l’enfant.

A travers toutes ces activités, l’enfant prend petit à petit conscience de son corps. Elles favorisent ses capacités motrices. L’enfant apprend à s’approprier un espace donné et à s’y repérer. Elles sollicitent l’attention et la concentration, elles obligent à respecter les autres et sont source de plaisirs à travers l’éveil des sens et la création.

Nous souhaitons éveiller la curiosité des enfants et  contribuer à ce qu’ils affirment leurs goûts et préférences.

 

3 – Autonomie

 

Un des objectifs premier est de rendre l’enfant le plus autonome possible avant son entrée à l’école en le stimulant au moment des repas, de l’acquisition de la propreté, de l’habillage et déshabillage. Les encouragements verbaux sont essentiels.

Le principe de base étant de ne pas faire à la place de l’enfant mais de l’aider à faire seul, de l’encourager et d’être toujours là pour l’accompagner et le rassurer. Toujours lui permettre de faire lui-même et ne pas le mettre dans une situation qu’il ne maîtrise pas. Respecter ses choix (activité, repas …)

L’autonomie dans les activités : le choix sera laissé aux enfants entre plusieurs activités dirigées par exemple pâtes à modeler ou dessin. Choix dans le jeu libre.

Autonomie dans le soin du corps et de la personne : il est toujours expliqué aux enfants les gestes faits ainsi qu’une demande de participation.

Autonomie dans la relation : si un conflit intervient entre deux enfants, ne pas intervenir tout de suite si leur sécurité est préservée afin qu’ils apprennent à gérer seul leurs conflits.

Autonomie dans le repas : laisser l’enfant manger seul dès qu’il en manifeste l’envie.

 

4 – Socialisation

 

La MAM est un lieu favorable à la socialisation de l’enfant à travers la découverte, le développement de son autonomie et l’apprentissage de la vie en collectivité.

L’apprentissage de la vie dans la maison se fait dès le plus jeune âge et prépare les enfants pour l’entrée à l’école.

L’enfant apprend à vivre en groupe et à partager les moments rituels de la journée avec les copains. Il participe à des jeux et des activités où il apprend à respecter les autres et à communiquer

 

5 – Le repas         

 

Le repas doit rester un moment de partage et de plaisir.

Pour les bébés, les biberons sont donnés suivant le rythme et les habitudes de l’enfant dans les bras de son assistante maternelle pour favoriser l’échange.

La diversification alimentaire est faite avec l’accord de la famille en prolongement des habitudes instauré à la maison, à ce moment- la l’enfant mangera sa purée assis dans une chaise haute.

Lorsque l’enfant pourra tenir assis tout seul sur une chaise d’enfant, il prendra ses repas à table. Tout notre matériel est adapté aux enfants et aux normes de sécurité européenne. Un coin repas est installé et sécurisé dans une des deux pièces de vie.

Les plus grands qui mangent à table participent pour favoriser leur autonomie (distribuer les assiettes, verres, couverts).

Les repas, gouter et lait infantile ou lait maternelle sont fourni par les parents.

 

 

Nous réchauffons au bain marie dans une casserole le repas des enfants et préparons les biberons dans la cuisine avec une blouse et une charlotte pour  des raisons d’hygiène. Le repas des enfants est conservé dans un réfrigérateur à une température inférieur à 4°, elle est contrôlée et notée tous les jours dans un cahier de protocole, il est nettoyé une fois par semaine par nos soins à tour de rôle.

Les parents doivent respecter la chaine du froid, donc apporter le repas dans un sac isotherme avec un accumulateur de froid dans un délais d’une heure maximum le repas doit être noté au nom de l’enfant, tout repas non mangé ne sera pas conservé, sauf les repas tout prêt qui ne se conserve pas au réfrigérateur (petit pot).

Les dates de péremption sont contrôlées systématiquement avant toute préparation.

Pour les bébés, le lait est également fourni par les parents car il existe beaucoup de marques différentes, La boite de lait doit être noté au nom de l’enfant avec la date d’ouverture (conservation d’une boite de lait infantile: 4 semaines après ouverture, à conserver dans un endroit frais et sec mais pas au réfrigérateur).

Pour le lait maternel, il doit être décongelé du jour même, transporté dans un sac isotherme avec un accumulateur de froid dans un délais d’une heure maximum, le nom de l’enfant doit figurer sur le récipient, il sera mis au réfrigérateur immédiatement et ne sera jamais recongelé. Il sera donné dans la journée ou jeté.

Les mères qui allaitent leur bébé peuvent venir allaiter leur enfant à la MAM, un fauteuil est à leur disposition dans le coin repas.


 

 

6 -Le sommeil

 

Le sommeil est un besoin vital qui favorise la récupération physique et psychique et participe au besoin de l’enfant. C’est lorsque l’enfant dort qu’il sécrète les hormones de croissance. Nous respectons le besoin de sommeil de chaque enfant, il est différent d’un enfant à un autre, d’une journée à une autre, c’est pourquoi nous attachons de l’importance à identifier et repérer les signes de fatigue de l’enfant (propre à chacun).

 

Il y a deux dortoirs pour pouvoir respecter le rythme de chacun. Un  dortoir pour les bébés avec des lits à barreaux avec un matelas ferme un drap house et une gigoteuse. Il n’y a ni tour de lit, ni couverture ni oreiller. L’enfant est couché sur le dos.

L’enfant a son lit avec un espace personnalisé par son nom et petit motif au-dessus.

Le « doudou » et la « tétine » objet transitionnel est essentiel pour l’endormissement.

Nous instaurons une atmosphère calme et sécurisante où les enfants peuvent se laisser aller au sommeil.

Ceux qui ne veulent pas dormir sont invités à se reposer.

Les dortoirs sont àune température de 18°, ils ne sont pas dans le noir complet, juste un peu dans la pénombre.

Avant le moment de la sieste un rituel avec une histoire, une comptine ou une musique douce est mis en place pour  favoriser le retour au calme.

Chaque enfant est accompagné jusqu’à son lit et accompagné pour l’endormissement selon ses habitudes et ses besoins.

Une surveillance est assurée toutes les dix minutes et un babyphone est installé dans chaque dortoirs.

 

 

 

7 – Soins et acquisition de la propreté

 

Chaque temps de soin s’inscrit dans une relation intime et individuelle. En effet, chaque soin prodigué est réalisé en fonction de la personnalité l’enfant, favorisant ainsi une posture bienveillante. Pour instaurer un climat de confiance entre l’enfant et son assistante maternelle, chaque geste sera expliqué à l’enfant.

Nous nous assurerons de l’état de santé global de l’enfant :

Les yeux et le nez propre

Une tenue confortable

Son état physique global

Les changes : besoin d’être propre soin cutané (les changes seront effectués aussi souvent que nécessaire)

 

L’acquisition de la propreté est encore une étape importante du développement social et

 

corporel du jeune enfant. L’enfant doit atteindre une certaine maturité physiologique (du

 

système nerveux, contrôle des sphincters) et psychologique (il doit être prêt) sinon cet

 

apprentissage peut être voué à l’échec si il est vécu comme une contrainte.

 

Cette évolution vers le pot doit se faire dans un climat de confiance et d’encouragement.

 

Lorsque l’acquisition de la propreté commence à s’instaurer à la maison, l’assistante maternelle

favorise la poursuite de cet apprentissage à la MAM. Le pot ou les WC seront systématiquement

proposés à l’enfant lors d’un change ou lorsque l’assistante maternelle observe le besoin d’un enfant.

 

place des parents

 

Une bonne collaboration entre les parents et les assistantes maternelles est nécessaire pour une bonne cohérence éducative. Cette cohérence se construit progressivement avec le temps, l’observation et les échanges.

Nous sommes deux entités qui accompagnent l’enfant en échangeant et en complétant mutuellement nos compétences. Cette collaboration commence sur un terrain d’échanges et de relations. La richesse et l’harmonie de ces relations font de la MAM un lieu de vie agréable pour les enfants et pour les adultes. L’assistante maternelle devient un acteur de l’éducation de l’enfant et prend part à sa co-éducation.

Il y aura aussi des rencontres parents-assistantes maternelles hors temps d’accueil pour organiser des petits déjeuners et des réunions permettant de vivre des moments de convivialités qui facilitent les échanges. Nous veillerons à prendre en considération les suggestions des parents et dans la mesure du possible respecterons leurs choix éducatifs.

L’objectif commun est de favoriser un temps d’absence du parent épanouissant, sécurisant, agréable pour l’enfant et d’offrir aux parents un environnement qui le mette en confiance. Lors de l’accueil de l’enfant, nous mettons en place plusieurs rencontres afin de favoriser une bonne compréhension de notre projet et de connaître les besoins de la famille et plus particulièrement de l’enfant. Une période d’adaptation (voir p 2 et 3) est prévue afin de faire le lien entre les différents environnements de l’enfant et de faciliter son intégration. L’objectif étant d’apprendre du parent les habitudes de l’enfant et de faire connaissance.

 

                                                                                                                                                 

9 – Une journée à la MAM

 

Même si la notion de temps n’est pas encore quelque chose d’acquis pour chaque enfant, nous avons à cœur de tout mettre en œuvre pour que cette journée se passe le mieux possible et que les enfants prennent plaisir à découvrir, expérimenter tout en favorisant leur autonomie. De part une alternance entre veille sommeil, entre activités organisées et jeux libres, le rythme de la journée au quotidien répond de façon bienveillante au développement de l’enfant.

 

7h30 – 9h30    –  Accueil des familles / temps de transmissions

– Jeux libres

9h30 – 10h       – Temps de regroupement

– Changes

– Passage aux toilettes

–   Jeux libres / Activités / sorties

11h – 12h30     – Début de repas pour les bébés selon le rythme de chacun

–  Lavage des mains pour les plus grands

–  Repas

– Déshabillage et changes

– Temps calme, temps d’endormissement

Sieste                – Chaque enfant dort dans son propre lit dans une pièce calme et                                  confortable en fonction de son rythme

14h – 15h            – Changes, passage aux toilettes, habillage

– Temps de jeu et d’activités en intérieur et/ou en extérieur

15h – 16h            – Lavages de mains

– Goûter

16h                      – Changes

– Jeux libres en attendant les parents

18h30                  – Fermeture de la MAM, entretien des locaux par nos soins

 

10 – Conclusion

 

Ce projet pédagogique est le garant d’une cohésion au sein de l’équipe, nous garantissons

également conscience et motivation professionnelle. Le respect du rythme de l’enfant, son

épanouissement personnel est au cœur de notre projet. Responsabiliser l’enfant à son niveau, lui

faire confiance, le considérer comme une personne, le laisser gérer au maximum son temps, son

espace et ses relations, tels sont les principes majeurs de notre MAM. Parents et assistantes

maternelles se complètent, et sont soucieux d’offrir aux enfants un milieu épanouissant,

chaleureux et sécurisant.

 

Ce projet sera amené à évoluer, au regard de notre expérience personnelle et professionnelle,

notre formation et notre travail au quotidien au sein de la MAM.